FANDOM


Extrait d'une chronique de voyage - Par Anton Sokolov

Voyage en Pandyssia Modifier

Les hommes avec qui je suis parti sont de bons marins, il ne fait aucun doute que la moitié d'entre eux se sont fait la main sur les bateaux pirates répartis dans l'archipel serkonien. Ou devrais-je dire, s'étaient fait la main. La moitié d'entre eux a péri avant même d'apercevoir les falaises rouges et dentelées accueillant ceux qui veulent visiter le Continent lointain, comme on l'appelle. A cause des maladies, des bagarres, des empoisonnement par un banc ( ou plutôt une volée ) de petits poissons qui planaient au-dessus des vagues, comme des oiseaux, atterissant sur le pont et piquant de leurs épines venimeuses ceux qui les touchaient. Deux sont passés par dessus bord à cause de rafales de vent démoniaques. Le discret naviguateur tyvien est tout simplement mort dans sa couchette, enveloppé dans ses fourrures blanches, les yeux remplis de terreur. Peu ont réussi à traverser l'Océan et la distance pour arriver en Pandyssia est bien plus importante que l'on ne pourrait l'imaginer. D'autres sont morts en escaladant les falaises. Ils ne sont plus qu'une poignée, et je regarde avec eux la vaste étendue de terre devant moi. Mes alliés ont peur de ce qu'il y a au-delà, et maintenant leur capitaine est également mort, piqué par une sorte de taupe des prairies, mais réagissant de façon brutale lorsqu'on la touche. Il me revient donc la tâche de les commander.