FANDOM


D1-art-Portrait de Mamie Chiffons

Vera Moray, ou Mamie Chiffons

Mamie Chiffon est en fait une ancienne aristocrate du nom de Vera Moray. Elle fut changée à tout jamais après un voyage à Pandyssia.

Même si elle semble vulnérable et sénile, Mamie Chiffon est en fait une sorcière quasi-immortelle marquée par l'Outsider qui possède des pouvoirs surnaturels.

Histoire Modifier

Elle est née Vera Dubhghoill en 1765 et a épousé Preston Moray vers 1790. Selon l'Outsider, Vera était une figure très respectée dans les hautes sphères de l'aristocratie de Dunwall ; sa beauté était très réputée et l'empereur Alexy Olaskir lui-même lui aurait demandé sa main en 1780. Elle nous dit également qu'elle était la seule de ses amies à avoir été représentée par le peintre Anton Sokolov.

Vera et son mari menaient donc la grande vie dans le Quartier Résidentiel de Dunwall. C'est en 1807 qu'ils ont effectués le voyage à Pandyssia nommé aussi le continent lointain. C'est sûrement là bas qu'elle fit la rencontre de l'Outsider et qu'elle reçut la Marque. Peu après le voyage, elle devint de plus en plus instable psychologiquement et commença à devenir aveugle.

En 1810, elle fut admise à l'Institut Addermire. Dans le but d'en sortir, elle se recomposa un masque de femme distinguée et fit croire à ses médecins qu'elle avait retrouvé la santé (en cessant de les mordre, en discutant de choses futiles, etc). Elle fut donc libérée de l'Institut et put rentrer chez elle.

En 1814, elle tua son mari et utilisa ses os pour créer des Runes et des Charmes d'Os. Elle sombra rapidement dans la pauvreté et devint Mamie Chiffons ; peu de gens savent qui elle était autrefois.

Dans Dishonored 1 Modifier

On rencontre Mamie chiffons pour la première fois dans le Quartier de la distillerie à Dunwall dans la mission du Grand Superviseur. Elle vit dans une maison presque en ruine paraissant avoir été abandonnée par ses habitants précédents (pour fuir la Peste). La vieille femme est aveugle et semble totalement sénile, répétant en boucle les même inepties. On peut choisir de lui venir en aide en mettant hors d'état de nuire des voyous qui sont à sa porte. En faisant ça, elle nous offre une récompense de taille (une Rune) et nous demande d'effectuer un autre petit service pour elle : elle veut que nous empoisonnions l’Élixir de contrebande du gang dont viennent les voyous qui la harcèlent. On se rend compte par la même occasion qu'elle perd pas le nord la Mamie Chiffons, et que quand même, elle est pas très sympa. Dans son arrière cour, on trouve un Autel de l'Outsider qui nous parle de la vieille dame. A ce stade, on commence vraiment à se demander qui c'est, cette Mamie Chiffons.

Documents connexes Modifier

  • Le journal de Mamie Chiffon