FANDOM


Les contes de Dunwall est une mini-série de trois courts métrages d'animation se passent à Dunwall, publié par Bethesda Softworks dans le cadre d'une campagne de promotion pour Dishonored . Chaque conte constitue une préquelle au jeu et se concentre sur un élément différent de sa trame de fond, ce qui donne un un aperçu du monde de Dishonored avant la sortie du jeu.

Chapter 1: Le réveilModifier

Dishonored - Les Contes de Dunwall, partie 1

Dishonored - Les Contes de Dunwall, partie 1

Le premier conte se concentre sur Esmond Roseburrow, pionnier de de la technologie à base d'huile de baleine et de la révolution industrielle de Dunwall. La vidéo met en évidence le potentiel de sa découverte, l' huile de baleine, dans le monde de l'industrie, son parrainage du jeune Anton Sokolov, et l'avancée accéléré de la technologie militaire sous l'influence de Sokolov. Elle se termine par la chute de Roseburrow qui réalise l'impact de sa découverte.

Chapter 2: Mordre la poussièreModifier

Dishonored, Les Contes de Dunwall - Épisode 2 Mordre la poussière

Dishonored, Les Contes de Dunwall - Épisode 2 Mordre la poussière

Le deuxième conte est centré sur un jeune garçon solitaire dont le seul ami est un rat blanc, harcelée et maltraité, il rencontre l'Outsider qui lui accorde sa marque. Le garçon est ensuite capable d'invoquer des rats d'une manière similaire à Corvo Attano, et utilise ce pouvoir pour se venger de ceux qui lui ont fait du tort. Ce faisant, le garçon est mordu par un des rats et devient l' une des premières victimes de la peste.

Chapter 3: Esprit de folieModifier

Dishonored, Les Contes de Dunwall - Épisode 3 Esprit de folie

Dishonored, Les Contes de Dunwall - Épisode 3 Esprit de folie

La dernière histoire se concentre sur Piero Joplin après la mort de l’impératrice et la propagation de la peste, en particulier sur ses cauchemars fréquents et prophétiques. Alors que Piero voit d' abord la mort d'un enfant inconnu (celui du deuxième conte) dans ses rêves, il commence finalement par voir l'Outsider et Le Grand Vide. C'est ici que Piero trouve l'inspiration pour sa «grande création»: un masque ressemblant à la mort, bien qu'il ne sache pas encor à qui il est destiné.

NotesModifier

  • La bande son a été composée par Daniel Licht.
  • Les contes sont racontés par Chloë Moretz , la doubleuse d'Emily Kaldwin en version original.
  • Le visage de Piero dans le troisième chapitre est en fait celui de Wallace. Ce fut le cas pendant la majeure partie du développement de Dishonored avant que les développeurs échange leur rôle.[1]

RéférenceModifier

  1. Developer Commentary - Early models for Piero and Wallace